Gaston Louchet

Rien apparemment ne destinait cet homme à avoir une page sur un site consacré à la "Chanson française", un site réservé, sauf quelques exceptions, aux professionnels de la chanson : ce n'était ni un artiste, ni un musicien, ni un compositeur, ni un auteur sauf qu'il dessinait bougrement bien pour un amateur et puis... il aimait la chanson.

C'est sa petite fille, qui l'a très peu connu, qui nous a fait parvenir, de lui, des photos de son cahier, de ceux rédigés au cours de la Première Grande Guerre par ces soldats qu'on empilait dans les tranchées et que des généraux, à plusieurs kilomètres du front envoyaient se faire tuer lorsqu'ils croyaient avoir trouvé le moyen d'"en finir" (avec ceux d'en face).

Né à Escarbotin, près d'Abbeville, le six avril 1890, il est décédé le 12 janvier 1959.

On ne sait pas exactement le métier qu'il a exercé mais il aurait travaillé un certain temps chez Magnier Beaussart, les chocolatiers.

On dit qu'il aurait eu des talents de cuisinier car, pour le mariage de sa fille, il aurait fait un superbe gâteau au chocolat digne d'un grand chef, le tout sans moyen, et, curieuse manière, il était capable de monter une mayonnaise sans aucun ustensile ; seul, son index suffisait...

Mais voilà : il aimait chanter.


Voici donc, sans aucune autre présentation de larges extraits du cahier de chansons de Gaston Louchet.

           
Les 24 premières pages
           
           
Vingt des soixante pages qui suivent