(Collection Claire Simon-Boidot)



Théodore Botrel

Leur grosse Bertha

Paroles de Théodore Botrel (Nieuport, le 8 avril 1915) sur l'air de la chansonnette "Le concierge complaisant" de Georges Tiercy.

Editeur : G. Ondet- 1916


Paroles

Berta, forte chanteuse, est native d'Essen...ne,
Mais elle veut briller sur un' plus vaste scène...
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Sa voix devant couvrir, dit-elle, et faire taire
Toutes les voix d'Belgique et d'France et d'Angleterre :
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

C'est le Kaiser, Lui-Mêm', qui l'a ointe et bénie,
Son Fils, qui la soutient, l'appell' "sa gross' marmite"
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Vrai, d'orgueil il y a de quoi roter... et, dame !
Quand la grosse Bertha rote, on l'entend d'Rotterdam...me :
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

La déflagration des gaz est sans pareille :
Y'a pas, faut s'boucher l'nez, le bec et les oreilles
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Mais l'air et la chanson, entre nous, tout s'explique
Puisque c'est un "Fon d'Kroupp" qui fournit la Musique
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

Blaffarde, ell' nous envoie des pruneaux d'une tonne,
Supposant que son bluff à la mod' nous étonne,
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
"Un entonnoir" de plus ? s'écrient nos Poilus, chouette !
C'est, pour la canarder, un' tranchée toute faite !
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

Parfois, elle délire et, folle Walkyrie
Elle essaie d'imiter Wagner en sa furie :
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Ah ! quel chambard, alors ! Ferme ça, phénomène,
Et soign' ta maladie, si qu'elle est wagnérienne !
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

Mais, à chanter si fort, elle s'use et s'déforme,
Faut lui r'blinder l'gosier, r'bétonner sa plat'-forme,
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Pour couvrir la chanson de nos pièc's de Marine,
Elle crach' ses poumons et f... l'camp d'la poitrine !
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

Un d'nos obus, un soir, lui fèlera la gueule...
A moins qu'elle n'éclate, un matin, toute seule
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
Et Bertha remettra son Ame musicienne
Aux mains du "vieux bon dieu" de la Race prussienne...
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !

Sur le bloc de béton qui s'ra sa pierr' tombale,
L'Europ' fera graver en lettres Kolossales :
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !
"Ci-gît la gross' Bertha qui mourut poitrinaire
"D'avoir voulu... chanter plus haut que son derrière."
Ah ! badaboum, badaboum, badaboum !


Note : La grosse Bertha (Die dicke Bertha) était une pièce d'artillerie lourde (effrayante et qui tirait des obus de 420, soit le plus gros calibre de l'époque) utilisée pendant la Première Grande Guerre et fabriquée par la firme Krupp. Bertha étant le prénom de la fille unique de l'industriel de la Ruhr.