Roland Lebrun

La prière d'une maman

1942

Chanson - paroles et musique - de Roland Lebrun

Version intégrale, chantée par son créateur


Paroles

Dans un foyer loin de la ville,
Une vieille maman aux cheveux blancs,
Depuis longtemps dans son exil,
Espérait revoir son enfant.

Mon fils, parti malgré mes larmes,
Ne sachant pas mon cœur brisé -
La vie l'attira de ses charmes -
Reviendra-t-il me consoler ?

Avec une bande de malhonnêtes
Mon pauvre enfant s'est affilié
Oubliant tout, perdant la tête,
Se mit à boire et à voler.

Après s'être rendu coupable,
Un jour, d'un vol à main armée,
Se fit surprendre par un constable
Qui les a tous fait enfermer.

Le juge lui donna comme sentence
A faire vingt ans d'pénitencier
Mais j'espère que dans ses souffrances
Mon souvenir va le bercer.

Je suis une vieille maman mourante,
Bientôt je serai devant Dieu
Un seul soutien dans mes souffrances :
Quand même le voir heureux.

Assis le soir au crépuscule,
La vieille maman scrutait au loin.
Elle vit dans un rayon de lune
Son fils apparaître soudain.

Mon fils, s'écrit-elle tout tremblante
Merci, Dieu, vous l'avez sauvé
Maintenant je meurs reconnaissante
Puisque vous m'avez exaucée.