Georgius

Sur la pointe des pieds

1922

Chanson créée par Georgius

Musique de René Mercier


Paroles

Ell' c'était la fille d'un très grand savant
Qui, pour la santé de ses clients
Dix minut's chaque jour, il faisait marcher
Sur la point' des pieds
Lui c'était le fils d'un maître de ballet
Qui aux petit's danseus's apprenait
A s'tenir avec souplesse et légèr'té
Sur la point' des pieds

Or un matin, vers les vingt heur's soixante deux
Ils se rencontrèr'nt... et c'est curieux
Pour fair' connaissance ils s'mir'nt à bavarder
Sur la point' des pieds
Après un' demi-heur' de conversation
Le jeune homme avoua sa passion
Et posant ses lèvr's, il lui prit un baiser
Sur la point' des pieds

Pour mieux se connaître, vers un restaurant
Il entraîna la jeun' fill' douc'ment
Et lui tendit le menu du déjeuner
Sur la point' des pieds
Ils se régaler'nt d'un plat de bœuf bourguignon
Ell' dit : "J'ai tout l'bœuf et par d'oignons !"
"Eh bien, moi, fit-il, j'en ai un' quantité
Sur la point' des pieds !"

C'était la preuv' qu'ils s'aimaient, aussi l'lend'main
Le jeune homme allait d'mander sa main
Timide... il sentait le rouge lui monter
Sur la point' des pieds
Mais voilà qu'le père se fâcha pour tout d'bon
Lui flanque un coup d'botte dans l'croupion
Il refranchit la porte, le derrièr' soul'vé
Sur la point' des pieds !

Rempli de fureur le jeune homm' résolut
D'enlever sa bell', c'est ce qui fut
Et l'soir même il prenait sa fleur d'oranger
Sur la point' des pieds
Ils auraient pu vivre heureux pendant longtemps
Mais à l'âg' de 87 ans
Ell' mit au monde un joli p'tit bébé
Sur la point' des pieds

Il ach'tèr'nt une vache pour nourrir l'enfant
Quand le goss' dormait c'était touchant
La bonn' vach' marchait pour ne pas l'réveiller
Sur la point' des pieds
Mais le p'tit mourut... alors de désespoir
Le pèr' la mère et la vache, un soir
Se j'tèr'nt dans la Seine afin de se noyer
Sur la point' des pieds

Cett' quadruple mort boul'versa bien des gens
Un' foule énorm' suivait l'enterr'ment
On voyait à tous de gross's larmes rouler
Sur la point' des pieds
Bref, de cette histoi' tout l'mond' peut tirer
Une profonde moralité
C'est qu'elle est idiote et qu'j'f'rai mieux d'm'en aller
Sur la point' des pieds.