Reynaldo Hahn


CHRONOLOGIE


1874 ou 1875

Naissance, le 9 août, à Caracas, de Reynaldo Hahn, dernier-né des 12 enfants d'une mère espagnole et d'un père hambourgeois. - L'année la plus plausible serait 1875.


1876

Baptême de Reynaldo Hahn, le 9 mars.


1878

Carlos Hahn, le père de Reynaldo, quitte le Venezuela, avec sa famille, et gagne l'Europe - Arrivée à Paris et installation 6, rue du Cirque. - Reynaldo Hahn commence l'étude du piano.


1880

Reynaldo Hahn fait ses "débuts" chez la princesse Mathilde.


1885

Reynaldo Hahn entre au Conservatoire en octobre. - Il est l'élève de Grandjany au solfège et de Decombes au piano.


1887

Reynaldo Hahn est élève, au Conservatoire, de Lavignac, Dubois et Massenet pour l'harmonie et la composition.


1888

Reynaldo Hahn obtient une 3emédaille de piano.


1889

De 1889 à 1899, Reynaldo Hahn effectue plusieurs voyages en Allemagne.


1890

Reynaldo Hahn fait la connaissance de Cléo de Mérode - A. Daudet commande à Reynaldo Hahn une musique de scène pour sa pièce, L'Obstacle. - 3e médaille de solfège


1891

1ère accessit d'harmonie


1892

Reynaldo Hahn passe ses vacances à Villers où il compose le 3e acte de L'Île du Rêve.


1893

Reynaldo Hahn termine "L'Île du Rêve". Massenet approuve la partition.


1894

Reynaldo Hahn fait la connaissance, chez Madeleine Lemaire, de Marcel Proust. - Début de leur liaison qui durera jusqu'en 1896. - Séjour à Réveillon (Haute-Marne). - Espagne.


1895

Août : séjour à Dieppe, avec Proust ; chez Madeleine Lemaire, puis à Belle-Isle-en-mer, enfin à Réveillon.


1896

Reynaldo Hahn fait la connaissance de Sarah Bernhardt.


1897

Mort de Carlos Hahn, père de Reynaldo Hahn. - Reynaldo Hahn et sa mère quittent la rue du Cirque et s'installent au 9, rue Alfred-de-Vigny. -Décembre : mort d'Alphonse Daudet.


1898

Création de "L'Île du Rêve", à l'Opéra-Comique, le 23 mars. - Reynaldo Hahn fait la connaissance chez la princesse Mathilde, de Catulle-Mendès. - Séjour à Aix-la-Chapelle.


1899

Reynaldo Hahn critique musical de La Presse. - Séjour à Versailles.


1900

Voyage à Rome.


1902

Représentation, le 16 décembre, à l'Opéra-Comique, de La Carmélite.


1904

Jusqu'en 1905, critique musical de La Fléche.


1906

Reynaldo Hahn est invité à diriger Don Juan à Salzbourg. - Séjour à Munich


1908

Jusqu'en 1910, critique musical de Fœmina.


1910

Jusqu'en 1914, critique musical du Journal.


1912

Mort de Mme Carlos Hahn, mère de Reynaldo Hahn. - Reynaldo Hahn est naturalisé français.
13 mai : première à Paris duDieu bleu.


1913

Service militaire.


1914

Reynaldo Hahn, mobilisé, est dirigé sur Melun. - Le 30 décembre, sur sa demande, il est envoyé au front (31e R.I., 10e division, commandée par Gouraud).


1915

Sur le front.


1916

Sur le front.


1917

Reynaldo Hahn caporal.


1918

Reynaldo Hahn au ministère de la Guerre, bureau du Chiffre.


1919

Reynaldo Hahn critique musical à L'Excelsior jusqu'en 1921.


1920

Mort de Raymundo de Madrazo, beau-frère de Reynaldo Hahn. - Alfred Cortot fonde, en juin, l'École Normale de Musique. Reynaldo Hahn y est professeur d'interprétation du chant.


1921

Reynaldo Hahn s'inquiète de la vague d'américanisme qui submerge la France. - En août, il écrit en Normandie le chœur d'entrée de "Ciboulette". - Création à Cannes de "La Colombe de Bouddha". - Reynaldo Hahn travaille à son livre sur Sarah Bernhardt.


1922

Première audition, salle Gaveau, du Quintette.


1923

7 avril : Première de Ciboulette aux Variétés. - Juillet : Création de Nausicaa à Monte-Carlo.


1924

Reynaldo Hahn est fait officier de la Légion d'honneur. - Manon, fille galante.


1925

Sacha Guitry demande à Reynaldo Hahn sa collaboration à Mozart.


1926

30 octobre : 1ère représentation de Une Revue au théâtre de la Porte-Saint-Martin. Novembre : Le Temps d'aimer à la Michodière - Première de La Reine de Sheba.


1928

1ère audition du Concerto de violon.


1933

On filme Ciboulette. - 3 avril : 1ère audition du Pauvre d'Assise, oratorio sur un poème de Rivollet, commencé dès après la guerre et souvent interrompu. - Juin : Reynaldo Hahn critique musical du Figaro.


1935

Reynaldo Hahn dirige plusieurs représentations de La Flûte enchantée. - Journal d'un musicien, publié par Candide. - Magda Tagliaferro joue la Sonatine, en 1ère audition. 15 mars : représentation du Marchand de Venise, à l'Opéra. - 23 mars : création de Malvina, à la Gaîté Lyrique. - Juillet : mort de Coco de Madrazo, puis d'Isabel, sœur de Reynaldo Hahn.


1936

Publication de L'Oreille au guet. - 1ère de Beaucoup de bruit pour rien. - Reynaldo Hahn dirige L'Enlèvement au sérail à la Porte-Saint-Martinet au Casino de Biarritz. - Reynaldo Hahn nommé membre du Conseil supérieur de la Radio, participe à de nombreuses réformes.


1937

Reynaldo Hahn dirige Les Noces de Figaro à l'Opéra-Comique, Le Déluge de Saint-Saë ns, et son poème symphonique, Laure et Pétrarque au Mur d'Orange.


1940

Reynaldo Hahn dirige à l'Opéra-Comique Les Noces de Figaro (janvier). - Fuyant l'occupant, il quitte Paris et s'installe dans le midi, avec Guy Ferrant.


1941

En septembre, Reynaldo Hahn s'installe à Cannes, jusqu'en avril 42. Il dirige la saison du Casino : reprises de L'Île du Rêve et de Ciboulette.


1942

Reprise à Paris de Ciboulette (théâtre Marigny). En juillet, les autorités allemandes font interdire le spectacle, sous prétexte que Reynaldo Hahn est demi-juif. Il entreprend les démarches nécessaires pour prouver son aryenneté. Il s'installe à Monte-Carlo en décembre 42. Tournée de concerts en zone non occupée avec Ninon Vallin.


1945

Retour à Paris, en février. - Reynaldo Hahn quitte Le Figaro et prend la direction de l'Opéra. - Élection à l'Institut le 26 mars.


1946

Réception, le 16 mai, à l'Institut - Concerts à Londres, Genève, Bruxelles, Marseille, Toulon, en compagnie de Magda Tagliaferro et de Ninon Vallin. - Hospitalisation à la clinique Eugène-Manuel (tumeur au cerveau).


1947

Retour de Reynaldo Hahn à son domicile, le 3 janvier. - Il meurt  le 28 janvier.



Source : "Reynaldo Hahn, le musicien de la Belle Époque" - Bernard Gavoty - Buchet / Chastel - 1976

Retour à la page d'introduction