LA CHANSON FRANCAISE DE 1870 A 1945... EN ''PRESQUE'' 50 CHANSONS...






Jean-Pierre Claris de Florian



Jean-Paul-Égide Martini

PLAISIR D'AMOUR


1785 - Paroles de Jean-Pierre Claris de Florian, musique de Jean-Paul-Égide Martini.

Il en fallait une, une première chanson dans cette série, et nous en avons, pour cela, choisi une qui, en 1870, avait déjà... quatre-vingt-cinq ans.


Plaisir d'amour

Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie.
J'ai tout quitté pour l'ingrate Sylvie.
Elle me quitte et prend un autre amant.

Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie.

Tant que cette eau coulera doucement
Vers ce ruisseau qui borde la prairie,
Je t'aimerai, me répétait Sylvie,

L'eau coule encore, elle a changé pourtant.

Plaisir d'amour ne dure qu'un moment,
Chagrin d'amour dure toute la vie...

Son auteur : Jean-Pierre Claris de Florian.
Son compositeur : Jean-Paul-Égide Martini né Johann Paul Aegidius Schwarzendorf.

Pas de doute sur la nationalité française de l'auteur mais pour le compositeur ? - Il était, oui, d'origine allemande mais la chanson française, comme on le verra par la suite, ne s'est jamais occupée de ces détails : ces chansons, qu'elles soient nées en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne et, par la suite, aux USA (et ailleurs) sont devenues françaises quand elles ont été chantées en France, même par des étrangers. - Qui oserait dire, aujourd'hui, que "Viens, Poupoule !", pour n'en nommer qu'une, n'est pas une chanson française ?

Mettons que, dans le cas de l'auteur et du compositeur de "Plaisir d'amour", la chose n'est pas aussi claire qu'elle puisse le paraître. L'édition de 1785 (vous voyez que ce n'est pas d'hier) mentionne comme co-auteur de la mélodie un certain Auguste ou Ange-Étienne-Xavier Poisson de La Chabeaussière, auteur - vous devez vous en souvenir - d'un opéra-comique mêlé d'ariettes connu sous le nom de Azémia ou Le nouveau Robinson, joué pour la première fois à Fontainebleau le 17 octobre 1786...

Qu'importe. Comme le dit Trenet : "Longtemps après que les poètes sont disparus, leurs chansons tournent encore dans les rues"...

Une des plus françaises des chansons françaises.


Enregistrements

Martin Pénet (Mémoire de la chanson - voir bibliographie) en a relevé, depuis 1902, plus d'une centaine et il en existe beaucoup d'autres. Ceux qu'il mentionne vont de Mercadier à Mireille Mathieu en passant par Reda Caire, Georges Guétary et... Eddy Mitchell.

Nos préférés sont ceux d'Yvonne Printemps (version 1938) et de Ninon Vallin que l'on trouvera facilement dans des coffrets ou des CD individuels chez, particulièrement, EPM et Frémeaux.

En voici un, fait à New York en 1927 par la basse canadienne Armand Gauthier, décédé en 1949 :

Disque Columbia (78 T) n° 34076

Après vous irez voir chez Printemps ou Vallin (surtout Vallin).