LA CHANSON FRANCAISE DE 1870 A 1945... EN ''PRESQUE'' 50 CHANSONS...














Jacques Prévert



Joseph Kosma

51  LES FEUILLES MORTES


1946 - Paroles de Jacques Prévert et musique de Joseph Kosma.

Que de débats autour de cette chanson qu'à la fois son auteur et son compositeur n'ont voulu que décorative. Elle a pourtant fait le tour du monde, a été traduite en plusieurs langues, été chantée par tous les grands et jouée sur à peu près tous les instruments. On parle de quelque 600 versions y compris une très célèbre de Duke Ellington avec Ozzie Bailey (voix) et Ray Nance... au violon.

Tout tourne autour de :

1. en quelles circonstances Jacques Prévert et Joseph Kosma l'ont-ils écrite ?

2. de quel film devait-elle faire partie ?

3. qui l'a chantée en premier ?

Sans vouloir insister, disons qu'elle a d'abord été composée (Kosma) pour un ballet et que Prévert, ensuite, lui a ajouté des paroles.

L'ayant entendue (chantée par qui ?), Marcel Carné voulut en faire le générique de ses Portes de la nuit puis finit par l'intégrer dans son film. [*]

Parce qu'il fut, ainsi, le premier à l'enregistrer autrement que sur disque, Yves Montand s'est toujours dit en avoir été le créateur. Or, le film, sorti en 1946, ne devint vraiment populaire que l'année suivante et il avait été précédé plusieurs semaines auparavant par un enregistrement de Cora Vaucaire et presque tout de suite après par un autre de Jacques Douai.

À vous de juger.

Voilà pour la petite histoire.


Et qu'a cette chanson ?

Des paroles gentilles mais pas plus, un thème cent fois rabâché, une musique sans couplet ni refrain (si, si : écoutez) et, en plus, il lui "manque un pied". Pas de quoi partir à la conquête du monde et pourtant...

Voilà qui prouve qu'une chanson, ce n'est ni un poème, ni une pièce musicale, ni même le résultat d'une interprétation, mais un tout, un tout qui, une fois créée, a une vie totalement indépendante de la volonté de son auteur, de son compositeur ou de son premier interprète. On peut même en couper des bouts, en rajouter d'autres, la jouer à l'accordéon, au piano, au violoncelle, et même lui donner un autre nom. En anglais, par exemple, Johnny Mercer l'a rebaptisée "Autumn Leaves". Faut dire que "Dead Leaves", ça faisait pas sérieux.

("Et puis, comme le faisait remarquer François Caradec †, depuis quand ramasse-t-on des feuilles mortes... à la pelle ?")

Mais trève de discussions, la voici, sans autres commentaires, interprétée par Yves Montand.

Sur film...

[*] Les portes de la nuit, film de Marcel Carné en 1946. Yves Montand y joue le rôle de Jean Diego aux côtés de Pierre Brasseur (Georges), Serge Reggiani (Guy Sénéchal), Saturnin Fabre (Monsieur Sénéchal), Raymond Bussières (Lecuyer), Jean Villard (le clochard), Sylvia Bataille (Claire), Nathalie Nattier (Malou) et une toute jeune Dany Robin (Étiennette).

... et sur disque.

1946