/tr>

Cafés-Concerts et Music-Halls


ÉTABLISSEMENTS DE PROVINCE

En marge de la liste des établissements parisiens, nous vous proposons, ici, celle des "maisons" de province. Du moins celles que nous avons pu retracer. Là aussi, avec photos et informations, lorsque nous en avons. Bien sûr, si vous en avez à nous proposer, nous les accueillerons avec grand plaisir... Les villes sont classées par odre alphabétique.

A B C D G H L M N O P Q R S T V Y
(Cliquer sur l'index pour changer de page)

Remerciements à Claire Simon-Boidot et à Thomas Louis Jacques Schmitt pour leur précieuse collaboration.


N


 

Nancy

54 - Meurthe-et-Moselle

  • Alcazar d'été (Grande Brasserie Vagner)

 

Nantes

44 - Loire-Inférieure (aujourd'hui 44 - Loire-Atlantique)

 
  • Alcazar
  • Apollo - 21, Rue Racine

    Le théâtre Apollo (1700 places) ouvre le 22 décembre 1908 avec des projections cinématographiques mais est destiné aux concerts et au théâtre.Très fréquenté jusqu'en 1914.Puis s'oriente vers le cinéma jusqu'au 27 mai 1921 où l'incendie d'un immeuble voisin, ravage son intérieur. Reconstruit, il rouvre en octobre 1921 sous le nom de Nouvel Apollo.(1050 places et deux balcons). Rénové en 1951, le cinéma ferme en avril 1976 pour rouvrir en octobre 1976 UGC Apollo (complexe 5 salles) ! Il fermera définitivement le 30 novembre 2003. Aujourd'hui : Commerces et appartements.
 

Narbonne

11 - Aude

  • Alcazar - 3 Boulevard du Dr Ferroul - Rue Rossini

    L?Alcazar-théâtre servait de salle de théâtre, de concert, de music-hall, de dancing. Apr?s la guerre de 14-18, il devint aussi un cin?ma. Sur son emplacement furent construits deux cin?mas : l?Alcazar, boulevard Ferroul, d?moli en avril 1995, et le Club rue Rossini, sp?cialis? dans les ann?es 1970 dans la projection de films pornographiques.
 
  • Concert Parisien
 
  • Folies Narbonnaises
  • Le Kursaal - 36 boulevard Gambetta

    Cin?ma Familia dans un bâtiment en bois. Sur cet emplacement, la famille Rachet fait construire en 1923 Le Kursaal qui, outre le cin?ma, accueille aussi des pièces de théâtre et des spectacles de music-hall.

 

Nice

06 - Alpes-Maritimes

  • Bijou Concert (dans le jardin du café de l'Union [Tordo]) - Rue Michelet
 
  • Bouffes-Niçois
 
  • Café de l'Avenir - Rue de la Soux
 
  • Café de la Victoire - Place Masséna
  • Casino Municipal de Nice - Place Masséna

    Démoli en juin 1979 - aujourd'hui fontaine et jardin public (entrée de la promenade du Paillon (Coulée verte)
 
  • Casino des Ambassadeurs
  • Casino des Variétés - 5 Boulevard Victor Hugo

    Casino Tabarin puis Les Variétés aujourd'hui Cinéma Variétés
 
  • Casino Kursaal (dit Petit Casino)
 
  • Concert des Palmiers
  • Eldorado - 29, Rue Pastorelli

    Ex-Grand Cirque de Nice. Acheté par Paulus en 1889. En chantier en 1911, le plafond s'écroule sur les ouvriers. Est l'Eldorado-Casino en 1920 puis
    l' Eldorado-Casino-Palace en 1923. Passe au feu en 1936.

    Aujourd'hui : Commerces & appartements.

    Vue de l'intérieur
 
  • Folies-Niçoises
 
  • Grand Cirque de Nice - 29 Rue Pastorelli

    Ouverture en avril 1882. Est devenu l'Eldorado en 1890 (Voir plus haut).

  • Palais (Casino) de la Jetée-Promenade - 1 Promenade des Anglais


    Construit sur pilotis en 1882 pour satisfaire à la mode des estacades [*] si chère aux touristes. Anglais particulièrement ! Ouverture générale le 1er avril 1883. Trois jours après, il passe au feu ! Nesubsisteront que la passerelle, et les terrasses. Une nouvelle societe est constituee en 1888 et la reconstruction repart en 1889 pour s'achever en 1891. Jusqu'en 1914, le Palais de la Jetée fera le bonheur des hivernants de la Belle Epoque. Arrive la Première Grande Guerre et le bâtiment est réquisitionné et reconverti en centre de convalescence pour les blessés, comme la plupart des h?tels niçois ! Il est ensuite affecté ? l'American YMCA [**] et utilisé en 1918-1919 comme centre d'accueil pour les permissionnaires des troupes américaines en attente de rapatriement outre-Atlantique. La paix revenue, il est exploité jusqu'en 1942, au moment ou l'armée italienne prend le contr?le des Alpes-Maritimes. Nice occupée, la Jetée-Promenade doit fermer ses portes le 20 décembre 1942. La Ville doit se soumettre aux exigences du nouvel occupant et notamment contribuer ? la mobilisation des métaux non ferreux. Le casino de la Jetée est donc d?pouillé en 1943-1944 de tous ses cuivres, bronzes, statues, argenterie, câblage électrique et autres métaux susceptibles de servir l'effort de guerre allemand. Le général de division Von Kollermann ordonne de démanteler la superstructure du bâtiment (plusieurs milliers de tonnes d'acier) en janvier 1944. A la Libération, il ne reste plus que des débris immergés et les nombreuses structures métalliques. Le 20 novembre 1946, la société d'exploitation du Casino se voit retirer son autorisation d'occuper le domaine maritime par arrêté préfectoral. Elle saisit alors le Conseil d'Etat, jugeant cet arr?té contraire ? l'exercice de son activité. Le 13 juillet 1951, le Conseil d'?tat confirme l'arr?té du préfet des Alpes-Maritimes?: la jetée-promenade ne ressortira plus jamais des eaux dans lesquelles elle a sombré.

    Vue de l'intérieur de la salle



Note[*] : une estacade ou jetée à claire-voie est un ouvrage assimilé aux ponts ou aux viaducs dont la caractéristique principale est d'être long et relativement bas. La ville de Brighton (Grande-Bretagne) est célèbre pour la sienne.
[**] : La Young Men's Christian Association est une association et une ONG d'origine chrétienne protestante interconfessionnelle. Elle regroupe plus de 15?000?associations locales de jeunes, présentes dans 120?pays, représentant 65?millions de membres qui œuvrent dans de nombreux domaines. La première YMCA a été fondée à Londres en 1844 par George Williams (1821-1905). Le siège mondial se trouve ? Genève, en Suisse.


 
  • Parisiana - 29 Avenue Malausséna
 
  • Politéama (ancien Casino Lyrique) - Place Garibaldi
 

Nîmes

30 - Gard

 
  • Casino
 
  • Eden
 
  • Élysée des Marronniers
 
  • Folies Nîmoises
 

Niort

79 - Deux-Sèvres

  • Eldorado
 
  • Familia-Palace - 8 Rue de la Comédie

    Une salle de 600 places dont la construction commence en 1914 pour se terminer en 1921 et ouvrir sous le nom de Cinéma-Familia. En 1930, premier film parlant. Les 24 et 25 mai 1934, on y entend Fred Gouin. Devient l'Eden-Palace en 1935. La salle passe au feu le 8 mars 1939. Elle est reconstruite avec une jauge à 1000 places et s'appelle l'Eden-Cinéma.Réouverture le 14 octobre 1942. 1953 : changement de propri?taires du fonds. En 1963, la salle accueille le bal des bacheliers, des plaisantins y introduisent deux g?nisses : Panique générale. 1988 : changement de propri?taires du fonds, encore.
    Mars 1995 : commission de sécurité et fermeture définitive.
  • Aujourd'hui : immeuble d'habitation