Albert Willemetz et Maurice Yvain

Maurice Yvain

"La chanson mène à tout, à condition d'en sortir" serait-on tenté de dire. C'est par la chanson et le cabaret que Maurice Yvain entre dans la "carrière", pour devenir un compositeur de choix. Pas tout à fait non plus, parce qu'il nous faut préciser que sa formation musicale, acquise au Conservatoire national de Paris auprès de Xavier Leroux, est excellente. Et puis, son père est trompette à l'Opéra Comique.

Il naît à Paris, le 12 février 1891. A douze ans, il entre au Conservatoire, un peu en dilettante, avant d'entamer une carrière de soliste au piano qui l'emmène à Monte-Carlo. Il a autour de dix-neuf ans quand il rejoint l'orchestre du Casino de Monte-Carlo fondé et dirigé par le fameux Louis Ganne - oui ! celui du "Père la Victoire" créé par Paulus.

En 1911, il part faire ses trois ans de service militaire. La première Grande Guerre prolongera la chose jusqu'en 1919.

Il revient à Paris en plein jazz. Il redevient musicien d'orchestre mais compose des chansons. "Dansez-vous le foxtrot", en 1919, lui vaut un beau succès. Maurice Chevalier, dont il avait fait connaissance au service militaire le présente à Albert Willemetz et à Mistinguett. Et en 1920, c'est "Mon homme". Oh ! pas une grande chanson, mais le style de la Miss en fera un classique du genre.

Il sera poussé vers l'opérette car il fait figure de nouvel Henri Christiné pour les "professionnels de la profession", les Salabert, Willemetz et autre Gustave Quinson (directeur de théâtres). De 1922 à 1935, ce seront, avec entre autres Ta bouche, dix-huit succès d'opérettes sans pour autant être donnés au Théâtre des Bouffes Parisiens, alors considéré comme LE temple de l'opérette. La recette est efficace : des rythmes dans le vent (fox, one-step, charleston, java, paso-doble et boston), des distributions hors des conventions de l'art lyrique avec des Dranem, Maurice Chevalier, Pauline Carton, des textes qui font mouche grâce notamment à Albert Willemetz. Puis cela continuera jusqu'en 1964, avec Pierrot des Alouettes, une comédie musicale pour la télévision réalisée par Henri Spade.

Maurice Yvain raconte ses souvenirs dans Ma belle opérette - La Table Ronde - 1962 et s'éteindra en le 28 juillet 1965, à Suresnes (Hauts-de-Seine).


Parmi ses œuvres

  • 1919 - "Pour être heureux", chanté par Polaire
  • 1920 - "En douce", chanson créée par Mistinguett
  • 1920 - "Rien qu'un baiser" chanté par Félix Mayol et Dalbret
  • 1920 - "Mon homme", chanson créée par Mistinguett
  • 1920 - "Si tu ne veux pas payer d'impôts", chanson créée par Dréan
  • 1920 - "J'n'ose pas", chanson créée par Maurice Chevalier
  • 1920 - "Cach' ton piano", chanson créée par Dréan
  • 1920 - "Tout en dansant le fox-trot", chanson créée par Maurice Chevalier
  • 1920 - "L'un dans l'autre", chanson créée par Maurice Chevalier
  • 1921 - Ta Bouche,livret de Yves Mirande et A. Silent
  • 1921 - "Avec le sourire", chanson créée par Maurice Chevalier
  • 1923 - Là-Haut, opéra bouffe, livret de Yves Mirande et Albert Willemetz avec Maurice Chevalier et Dranem
  • 1922 - "La Java", chanson créée par Mistinguett
  • 1922 - "J'en ai marre", chanson créée par Mistinguett
  • 1924 - Gosse de Riche, comédie musicale, livret de J. Bousquet etH. Falk
  • 1924 - La Dame en décolleté, livret de Yves Mirande et Lucien Boyer
  • 1925 - "La Belote", chanson créée par Mistinguett
  • 1927 - "Dites-moi ma mère", chanson créée par Maurice Chevalier
  • 1928 - Les Ailes, revue musicale, livret de Albert Willemetz, A. Mouézy- Eon et Saint-Granier
  • 1928 - Yes, livret de P. Soulaine, R. Pujol et Albert Willemetz
  • 1928 - "Je t'emmène à la campagne", chanson créée par Georges Milton
  • 1928 - "Charmantes choses", chanté par Florelle
  • 1929 - Elle est à vous, livret d'André Barde
  • 1929 - "Pouêt-Pouêt", chanson créée par Georges Milton
  • 1931 - Paris qui brille, livret deH. Varna avec Mistinguett
  • 1932 - "J'ai pas su y faire", chanté par Yvonne George
  • 1932 - "La môme caoutchouc", chanté par Jean Gabin puis en 1935 par Fréhel
  • 1933 - Oh ! Papa !, livret de André Barde
  • 1935 - Au Soleil du Mexique, opérette, livret de Albert Willemetz et A. Mouézy-Eon
  • 1935 - "C'est toujours ça de pris" , chanson créée par Marie Dubas
  • 1935 - Aux portes de Paris, musique de film
  • 1935 - Sans famille, musique de film (1935)
  • 1935 - Vacances, opérette, livret de H. Duvernois et André Barde
  • 1936 - Les deux gamines, musique de film
  • 1937 - Vents, ballet pour l'Exposition universelle
  • 1947 - Chanson gitane, livret de Louis Poterat
  • 1949 - "Le chant des étoiles"
  • 1953 - Toutes les femmes, livret d' Albert Willemetz
  • 1958 - Le Corsaire Noir, livret de J. Valmy